Les produits

Le lait du « Lait de la mer »

Connaissez-vous le dicton « La forêt nourrit les huîtres » ? Organismes de la forêt et de la mer. Vous vous demandez sans doute quelle est la relation entre ces deux étendues pourtant si éloignées l’une de l’autre ; la clé pour résoudre le mystère se trouve dans la nourriture de l'huître. C'est le phytoplancton, présent dans la mer. Ce minuscule organisme, à la base de la chaîne alimentaire des océans, ne peut augmenter de façon continuelle sans l'eau pure et riche en nutriment des rivières s’écoulant à travers l'humus des forêts.
Ici se jettent la rivière Chikusa-gawa, une des cent rivières sélectionnées pour la qualité de leur eau, et la rivière Ibo-gawa, célèbre pour ses sômens (vermicelles japonais).播磨五川(千種川、揖保川)

En amont, se dresse le « Parc quasi national de Hyōnosen-Ushiroyama-Nagisan».
Dans ce parc quasi national, sixième plus grande étendue nationale appelée « La terre mère », s'étend majestueusement une forêt primaire de feuillus, des hêtres, des chênes japonais, des marronniers et des cornouillers, sources d’humus.

Grâce aux marées bénies et aux caractéristiques topographiques, l’eau, qui imprègne cette bienfaisante « terre mère », ne s’écoule pas jusqu’à l’océan. Ceci explique que l’huître Ichinen-tamakaki®, élevée dans la Harima-nada où la nourriture est abondante, puisse arriver à maturité et être commercialisée en une année seulement, alors que deux à trois années sont nécessaires dans les autres zones de production.

La mer, la rivière et la forêt doivent demeurer intactes. L’Ichinen-tamakaki® n’a pu se développer qu’avec la réunion de ces trois conditions favorables.


Les huîtres Ichinen-tamakaki® Harima-nada

 En général, il semble que les huîtres perdent leur jus, rétrécissent et durcissent lorsqu’elles sont utilisées pour le nabe (fondue japonaise). Cependant, les huîtres de Harima-nada se contractent peu, les grosses ne durcissent pas et gardent leur élasticité.


Croissance des huîtres Ichinen-tamakaki

一年珠かき(早珠)一年珠かき(新珠)一年珠かき(大珠)

12 g Hayatama Glycogène 4.5 g (pour 100 g) Taurine 0.9 g (pour 100 g) Zinc 11 mg (pour 100 g)
20 g Shintama Glycogène 5.2 g (pour 100 g) Taurine 1.0 g (pour 100 g) Zinc 13 mg (pour 100 g)
30 g Ôtama  Glycogène 6.3 g (pour 100 g) Taurine 1.0 g (pour 100 g) Zinc 17 mg (pour 100 g)

Huîtres cuites à la vapeur

Les huîtres d’un an de la production (Ichinen-tamakaki®) de Harima-nada ont été cuites à l’aide du cuiseur à vapeur le plus récent et ont été rapidement congelées.
La cuisson à la vapeur fait ressortir la douceur et la saveur des Ichinen-tamakaki®! Riches en minéraux et dotées d’une haute valeur nutritionnelle, elles sont reconnues comme un aliment sain.



☆ Les Ichinen-tamakaki® récoltées à Mae-hama sont cuites à la vapeur en les gardant fraiches et gonflées, puis congelées.

Caractéristiques

Cuites à la vapeur et congelées, on peut également apprécier leur délicieuse saveur et leur haute valeur nutritive en été.

● Cuites et sures, les grosses huîtres, qui ne peuvent pas être élevées dans d'autres zones d'élevage, sont traitées en février et mars lorsqu’elles contiennent le maximum de glycogène.
● Le processus de cuisson à la vapeur en conserve la quintessence et la saveur, et dans les limites de la zone de production (Harima-nada), le goût est homogène.
● Elles peuvent être consommées en sashimi, en sushi, en nabe (fondue japonaise), en tempura, frites, en barbecue, etc.