Une tradition venue de la nuit des temps

  • Les plus anciennes poteries du monde ont été mises au jour dans l’archipel Nippon. Elles sont vieilles de 12 000 ans. Riche d’une tradition remontant aux environs du Ve siècle, Bizen est l’un des six centres historiques de production de céramique au Japon. Depuis l’époque de Kamakura (1185-1333), ses fours n’auraient, dit-on, jamais cessé d’être en activité.

Simple et naturelle

  • La céramique de Bizen, ou Bizen-yaki, n’est obtenue qu’à partir d’une argile trouvée dans la région. Traditionnellement, les poteries fraîches sont placée s, sans aucune glaçure, dans un four à bois de pin pour une cuisson à 1250°C pouvant durer de 8 à 20 jours. En fonction de leur emplacement, elles sont soumises à différents types de courants d’air chaud et de cendres de pin. Chacune des poteries se couvre ainsi d’un glaçage naturel, unique tant par son aspect que par la nuance de sa couleur. A cette beauté naturelle, artisans et artistes apportent leur touche personnelle lorsque, notamment, ils recouvrent partiellement de terre certaines pièces pour la cuisson.

Préciosité de la patine

  • Simples et rustiques, ces poteries possèdent chacune une beauté propre dans laquelle l’amateur saura discerner la noblesse d’un charme fait de nuances et de discrétion. Certaines poteries sont des pièces de collections pouvant atteindre des prix considérables. D’autres, utilisées comme objets de la vie quotidienne, se dotent à l’usage d’une patine qui, avec le temps, peut faire qu’une simple vaisselle devienne un objet précieux.